TREAT-NMD: Pour le traitement des maladies neuromusculaires

TREAT NMD Le réseau d'excellence TREAT-NMD (Translational Research in Europe - Assessment and Treatment of Neuromuscular Diseases) a officiellement démarré le 1er janvier 2007. Ce projet européen rassemble 21 partenaires issus de 11 pays, notamment des médecins, des associations de malades, des chercheurs et des organismes publics spécialisés dans les maladies neuromusculaires. Il a vocation à améliorer les traitements et à développer des thérapeutiques pour les patients vivant avec ces maladies.

family | famille | familia | famiglia | Familie Les maladies neuromusculaires touchent les muscles eux-mêmes ou leur innervation motrice. L'affaiblissement et l'atrophie musculaires qui en résultent entraînent une invalidité de longue durée, voire le décès du malade. On estime à 200 000 le nombre d'individus atteints de maladies neuromusculaires en Europe. Or, selon Fabrizia Bignami, responsable de la recherche thérapeutique chez Eurordis, « la recherche sur les maladies neuromusculaires est notamment victime de son morcellement, qui complique considérablement le passage de la recherche expérimentale à la recherche appliquée et le développement de thérapies de pointe. Le réseau TREAT-NMD répondra à ce problème en concevant et en mettant en œuvre une feuille de route pour le transfert vers la recherche clinique. » Ce projet compte, entre autres pierres angulaires, la création d'un centre de coordination (TNCC) à Newcastle-upon-Tyne (Royaume-Uni), qui assurera le développement et l'intégration des organisations et des réseaux en vue d'établir un partenariat entre les principaux industriels, cliniciens et chercheurs européens et les groupes de malades pour l'élaboration de traitements. Est également prévue la mise en place d'un centre de coordination des essais cliniques en Allemagne, qui fournira des conseils sur la réalisation d'essais de haut niveau et proposera une formation de pointe aux membres du réseau.

Kate BushbyLe projet TREAT-NMD a reçu le soutien de la Commission européenne à hauteur de 10 millions d'euros à l'issue d'un important travail de fond mené par Eurordis et l'Association française contre les myopathies (AFM). « Eurordis a créé un contexte favorable au démarrage de ce projet et y participe désormais activement », explique Fabrizia Bignami. « Nous nous occuperons de la création et de la gestion de banques de données génétiques supranationales ». En pratique, EuroBioBank, réseau européen de banques de matériel biologique humain déjà en place, apportera son soutien au réseau TREAT-NMD de plusieurs façons : en évaluant les procédures opérationnelles standard existantes et en instaurant des mesures de contrôle qualité des prélèvements ; en informant le réseau et la communauté scientifique sur le matériel musculaire ; en renforçant la disponibilité du matériel biologique utilisé dans la recherche sur les maladies neuromusculaires ; enfin, en mettant en place une formation spécifique des parties prenantes du réseau TREAT-NMD sur l'utilisation de ce matériel biologique. Une réunion de lancement a été organisée les 18 et 19 janvier 2007 à Paris. « Nous sommes très heureux de l'enthousiasme suscité par ce projet chez l'ensemble des participants », confie Kate Bushby, coordinatrice du projet avec Volker Straub (tous deux de l'Institut de génétique humaine de l'Université de Newcastle). « La perspective de voir émerger des traitements prometteurs confère aux différents partenaires une réelle volonté de faire aboutir le projet au plus tôt. »

research | la recherche | la investigación | la ricerca | investigação| ForschungDans le même temps, l'AFM, la MDA (Muscular Dystrophy Association - États-Unis), le PPMD (Parent Project Muscular Dystrophy - États-Unis), et l'UPPMD (United Parent Projects Muscular Dystrophy - Pays-Bas) réunis à Paris ont signé une « Alliance internationale pour une recherche coordonnée sur la myopathie de Duchenne » (DRCI). Ce faisant, les associations signataires se sont engagées à coopérer et à communiquer davantage, en appui aux projets visant à accélérer le passage à la recherche clinique et le développement d'alternatives thérapeutiques pour le traitement de la myopathie de Duchenne. Selon Laurence Tiennot-Herment, présidente de l'AFM, « cet engagement constitue une avancée majeure pour la lutte contre la myopathie de Duchenne, mais nous sommes persuadés que le cadre actuellement mis sur pied pourra être massivement réutilisé dans le monde entier, au profit de patients atteints d'autres affections neuromusculaires ou de maladies rares ». Un message porteur d'espoir pour les patients européens atteints de maladies neuromusculaires.

Pour en savoir plus :
Le site de TREAT-NMD
Lire le communiqué de presse sur l'Alliance internationale pour une recherche coordonnée sur la Myopathie de Duchenne
(en anglais)


Cet article a été publié dans l'édition de mars 2007 de notre lettre électronique.


Auteur : Jérôme Parisse-Brassens
Traducteur : Trado Verso
Photos : Toutes les photos © AFM à l'exception du Pr Bushby © www.institut-myologie.org

Page created: 19/08/2009
Page last updated: 02/04/2010
 
 
La voix des patients atteints de maladies rares en EuropeEURORDIS Donnant la voix, à l'international, aux personnes vivant avec une maladie rareRare Disease International Pour rapprocher patients, familles et experts sur un forum modéré multilingue, où partager leurs expériences. RareConnect Le programme Rare Barometer est une initiative d’EURORDIS qui vise à réaliser des sondages pour transformer les expériences des patients de maladie rare en faits et chiffres à communiquer aux décideurs politiques.Rare Barometer Campagne internationale de sensibilisation organisée chaque année le dernier jour de février, la Journée Internationale des Maladies Rares est une initiative d'EURORDISRare Disease Day Participez au plus grand événement réunissant tous les acteurs des maladies rares en Europe lors de Conférence européenne bisannuelle sur les maladies rares et les médicaments orphelins (European Conference on Rare Diseases and Orphan Products, ou ECRD). L'ECRD est une initiative d'EURORDISEuropean Conference on Rare Diseases