La Conférence européenne sur les maladies rares et les produits orphelins 2012 Bruxelles

La 6e Conférence européenne sur les maladies rares et les produits orphelins a été un succès retentissant. Les 24 et 25 mai, elle a rassemblé à Bruxelles près de 700 personnes pour continuer à faire des maladies rares une priorité des agendas de santé et de recherche de l’UE et de ses États membres.

Intitulé « Un avenir meilleur pour les malades : préparons ensemble l’agenda 2020 », l’événement était le plus grand jamais organisé à ce jour, des délégués ayant fait le déplacement depuis 55 pays. Presque toute l’Europe était ainsi représentée, mais aussi les États-Unis, le Canada et même des pays éloignés comme l’Australie, la Thaïlande et le Venezuela ! La moitié ou presque des participants représentaient les malades. Les professionnels de la santé, les universitaires et les décideurs politiques constituaient un tiers de l’auditoire, dont le reste était composé de représentants des industries biotechnologiques et pharmaceutiques.

La présence du commissaire européen à la santé John Dalli soulignait l’implication de l’Union dans le domaine des maladies rares. J. Dalli a inauguré la conférence par ces mots : « L’objectif de la Commission européenne pour les années à venir reste d’améliorer les conditions des malades pour les aider à obtenir, à temps, le diagnostic approprié et à accéder à l’information et aux thérapies innovantes… Je suis sûr que la majorité des États membres adoptera un plan national sur les maladies rares en temps voulu, malgré un contexte économique difficile. »

L’ECRD 2012 Bruxelles s’articulait autour de sept thèmes stratégiques pour la communauté européenne des maladies rares : les plans nationaux, les centres d’expertise et les réseaux de référence européens, l’information et la santé publique, la recherche, l’accès aux médicaments orphelins et aux thérapies et la règlementation y afférente, enfin, l’autonomisation des patients.

En tout, 36 sessions ont été animées par plus de 100 intervenants. L’inauguration, la séance plénière et certaines sessions ont fait l’objet d’une interprétation simultanée en anglais, français, allemand, espagnol, néerlandais et russe. Étaient notamment au programme : des présentations, des tables rondes, des ateliers et des travaux dirigés, une séance poster, trois réceptions et de nombreuses autres occasions pour les participants de réseauter dans un cadre convivial.

Vous trouverez plus d’informations et la totalité du programme sur rare-diseases.eu

Consultez les présentations des premier et second jours

Écoutez les discours inauguraux

Lisez le discours de John Dalli, commissaire européen à la santé et à la politique des consommateurs

Regardez les photos

Lisez le communiqué de presse

Inscrivez l’ECRD 2014 Berlin sur votre agenda !

 

Traducteur :

Trado Verso

Page created: 13/06/2012
Page last updated: 07/11/2014
 
 
La voix des patients atteints de maladies rares en EuropeEURORDIS Donnant la voix, à l'international, aux personnes vivant avec une maladie rareRare Disease International Pour rapprocher patients, familles et experts sur un forum modéré multilingue, où partager leurs expériences. RareConnect Le programme Rare Barometer est une initiative d’EURORDIS qui vise à réaliser des sondages pour transformer les expériences des patients de maladie rare en faits et chiffres à communiquer aux décideurs politiques.Rare Barometer Campagne internationale de sensibilisation organisée chaque année le dernier jour de février, la Journée Internationale des Maladies Rares est une initiative d'EURORDISRare Disease Day Participez au plus grand événement réunissant tous les acteurs des maladies rares en Europe lors de Conférence européenne bisannuelle sur les maladies rares et les médicaments orphelins (European Conference on Rare Diseases and Orphan Products, ou ECRD). L'ECRD est une initiative d'EURORDISEuropean Conference on Rare Diseases