Quels sont les médicaments sûrs ?

Un médicament complètement sûr et en même temps vraiment efficace, ça n’existe pas. Même la pénicilline, qui traite les infections microbiennes et sauve des millions de vies, peut provoquer de graves allergies, parfois mortelles. Tous les médicaments ont un effet sur notre corps : cet effet est en partie voulu (pour prévenir, traiter ou soigner une maladie donnée, ou encore atténuer ses symptômes), et en partie non (effets indésirables). On autorise l’utilisation d’un médicament sur les humains quand les experts estiment que ses effets désirés sur la maladie l’emportent sur ses effets non désirés sur notre corps.

pharmacovigilancenausea

Un patient prend son médicament pendant le déjeuner, puis ressent des nausées/vomit. S’agit-il d’une intoxication alimentaire ? Ou est-ce dû au médicament ? C’est un événement indésirable, nocif, mais sans plus d’informations, on ne peut rien en conclure et il n’est pas certain qu’il s’agisse d’un effet secondaire du produit.

  • Quand vous ne vous sentez pas bien après avoir pris un médicament, celui-ci peut ou non en être la cause. Quand c’est le cas, cet effet non voulu s’appelle « effet indésirable » ou « effet non désiré ». On parle aussi d’ « effet secondaire », d’« événement nocif », d’« événement indésirable » ou encore d’« effet indésirable présumé ».
     
  • On n’utilise le terme d’« effet indésirable » que quand il est certain que cet effet non voulu est provoqué par le médicament. Autrement dit, quand les professionnels de santé ont établi qu’il en était la conséquence directe.
     

Lorsque les experts décident d’autoriser un médicament, ils espèrent en apprendre plus sur ses effets quand des patients plus nombreux le prendront. Si un nombre de patients plus important que prévu rapportent les mêmes événements indésirables, et s’il peut être prouvé que le médicament en est la cause, alors les experts peuvent revoir leur décision, prendre des mesures d’atténuation des risques quand c’est possible, ou décider de retirer le médicament du marché si l’effet constaté est grave.

Il est impossible de garantir que tous les risques sont connus quand un médicament est commercialisé. Il est probable que certains risques ne seront identifiés qu’après son autorisation de mise sur le marché.

C’est pourquoi il est préférable de parler de « profil de toxicité » plutôt que de « profil de sécurité » d’un médicament, puisque tous les médicaments comportent un certain risque.

 

Page created: 17/10/2012
Page last updated: 07/11/2014
 
 
La voix des patients atteints de maladies rares en EuropeEURORDIS Donnant la voix, à l'international, aux personnes vivant avec une maladie rareRare Disease International Pour rapprocher patients, familles et experts sur un forum modéré multilingue, où partager leurs expériences. RareConnect Le programme Rare Barometer est une initiative d’EURORDIS qui vise à réaliser des sondages pour transformer les expériences des patients de maladie rare en faits et chiffres à communiquer aux décideurs politiques.Rare Barometer Campagne internationale de sensibilisation organisée chaque année le dernier jour de février, la Journée Internationale des Maladies Rares est une initiative d'EURORDISRare Disease Day Participez au plus grand événement réunissant tous les acteurs des maladies rares en Europe lors de Conférence européenne bisannuelle sur les maladies rares et les médicaments orphelins (European Conference on Rare Diseases and Orphan Products, ou ECRD). L'ECRD est une initiative d'EURORDISEuropean Conference on Rare Diseases